introduction

Face à la grave crise mondiale qui montre les profondes fractures sociales et économiques, la limitation des frontières européennes, l’externalisation de la gestion des flux migratoires, les restrictions à la libre circulation qui se traduisent par de graves violations des droits de l’homme le long des routes migratoires , sur les routes et en Europe, la criminalisation de la solidarité et la nécessité de politiques publiques efficaces qui promeuvent l’égalité et la justice sociale pour les migrants et les réfugiés …

Les mouvements sociaux, collectifs et les organisations de la société civile de plusieurs pays européens considèrent qu’il est essentiel de tenir le premier Forum social européen sur les migrations (FSEM).

FSEM Lisboa - Forum Social Europeu das Migrações

Un autre monde possible: un cri qui nous émeut, nous engage et nous encourage à défendre la vie, à promouvoir la solidarité, la paix et à penser à l’avenir de la planète comme un foyer. Une pandémie a ouvert la fragilité d’un système politique, social et économique exclusif, incapable de sauvegarder les droits humains des immigrés et des réfugiés.

Un forum social européen sur la migration, plus que possible, est urgent et nécessaire! C’est l’occasion de réfléchir collectivement à partir des forums sociaux régionaux de la migration sur l’avenir de l’humanité et l’avenir de la planète. Une invitation à penser que la migration est au cœur de la construction d’un nouveau cadre inclusif et pleinement éthique pour un avenir durable.

Un forum d’espoir et un appel à l’action, l’interdépendance mondiale, la responsabilité partagée et la promotion de la citoyenneté universelle et du bien-être de toute la famille humaine, de la grande communauté de la vie et des générations futures.

Éditions précédentes

Le Forum social sur les migrations (FSM) est né à Porto Alegre, en 2004, comme axe du Forum social mondial, et son objectif principal est de construire des convergences et des modèles alternatifs de gouvernance participative des migrations. Il se constitue dans un processus horizontal, décentralisé et d’autogestion, dont la dynamique de construction et de réalisation privilégie les espaces de discussion démocratique, avec un échange d’expériences, d’apprentissage, de production académique et d’articulation entre une diversité d’acteurs sociaux qui travaillent sur le thème du migration et refuge.

Au cours des plus de 16 ans depuis ses origines, le forum a déjà eu lieu au Brésil 2004 et 2016, en Espagne 2006 et 2008, en Équateur 2010, aux Philippines 2012, en Afrique du Sud 2014 et au Mexique 2018. Il s’agissait de la dernière édition mondiale, tenue en Mexique, décembre 2018, qui a opté pour la réalisation de processus régionaux sans précédent, le premier Forum social des Amériques sur les migrations se tenant du 22 au 25 octobre en Uruguay, en mode virtuel. Au total, 550 participants de 352 organisations et 38 pays étaient présents dans plus de 30 activités virtuelles. Le premier Forum social européen sur les migrations est prévu en mars 2021 à Lisbonne et se déroulera en mode mixte, impliquant des débats virtuels par axes thématiques et des pré-forums en face à face, toujours dans le respect des normes de santé.

Buts

Analyser les politiques de migration et réfléchir à l’avenir de la mobilité humaine, des politiques
politiques et pratiques d’asile et d’intégration après le COVID-19.

Démarrer un environnement de discussion, construit à partir des diasporas et avec les
organisations de la société civile, pour la mise en œuvre de politiques alternatives et
participatif.

Construire un réseau dynamique de réseaux de la société civile au niveau européen,
impliquant une diversité d’acteurs, avec le rôle des migrants et des réfugiés.

SUIVRE À TRAVERS LES RÉSEAUX SOCIAUX